Les #élections #régionales #2015 ont un goût de déjà vu…

Les #élections #régionales #2015 ont un goût de déjà vu…

Certes c’était une élection présidentielle mais le fonds et identique. C’était en avril 2002. La gauche était en passe d’emporter la #Présidence de la #République #Française avec Lionel Jospin face au challenger Jacques #Chirac. La #campagne allait bon train, le #suspens était à son comble ce soir du premier tour. À 20H les #résultats arrivaient : #RPR #FN-#PS… Coup de massue sur la tête des #français : Pour la première fois le #Front #National représenté par Jean-Marie Le Pen était en capacité d’emporter l’#élection #suprême… Le #candidat de #gauche, Lionel Jospin, était éliminé dès le 1er #tour ; premier #choc pour les #citoyens de gauche. Ce soir du 21 #avril #2002, fut vécu comme un #séisme #politique. Dans la foulée et sans doute de façon précipitée, le candidat à la #rose se sentant « responsable » annonçait se retirer définitivement de la #vie politique au lendemain du second tour présidentiel…
Une campagne d’entre deux tour s’organisait alors pour faire barrage au Front National : Le Front #Républicain naissait. Durant une semaine les #médias relayaient les discours de droite et de gauche appelant à #voter pour le Président sortant, Jacques #Chirac. On se souviendra de ces défilés anti Le #Pen dans toutes les grandes villes de France.
Aujourd’hui, les élections régionales se sont jouées sur la même trame : La peur du #FN.
Il convient de se poser une question gênante : « Et la #démocratie dans tout cela ? » Les partisans du FN « #victimisés » se sentent délaissés, #incompris, considérés comme des #citoyens relégués au rang de #fachos.
Il faudra, à l’avenir, des #programmes politiques plus clairs et des #candidats qui ne jouent pas sur les #peurs et la #démagogie à tout-va pour éloigner le Front National et redonner à chaque # citoyen #français la #confiance en l’#avenir et en…la #parole politique !
Ce soir, personne ne gagne véritablement… Ces dernières élections avant les présidentielles de 2017 sonnent comme un dernier #avertissement adressé à la classe politique française et à chacun de nous.

©Jean-François Soyez
13 décembre 2015.

Téléchargerle texte au format PDF