Un avis simple sur une politique compliquée et les 7e & 8e circonscriptions du nord. De bas en haut, retournons la puissance politique.

« Peu importe qui l’on soit et d’où l’on est…c’est la #lucidité qui doit guider nos pas »

Nous avons notre propre « lucidité » et pouvons avoir des avis différents mais #voter les yeux fermés, je dis non !

Depuis longtemps maintenant je suis un #témoin de la vie #citoyenne et parfois même un témoin privilégié de la vie #politique à tous les échelons. J’ai compris que ce n’est pas une #étiquette qui doit faire la politique mais la #conviction profonde et la #sincérité de nos #élus et #candidats. C’est pour cela que vous pouvez me voir soutenir des #personnalités différentes. On doit penser, proposer, #voter, s’opposer avec ses tripes même si cela va à l’encontre de ce que décide le chef de #parti. Quand on m’impose un ordre qui n’est pas en accord avec mon for intérieur d’abord je le dis et si une discussion n’est pas possible, je pars, c’est aussi simple que cela. Un ami a dit que je suis un ingérable…depuis je ne suis plus son ami mais pour moi il reste mon ami car il faut toujours faire la part des choses et ne jamais confondre réellement l’Homme et le politique qui cohabitent dans le même corps.

Les différents grands élus, de #droite ou de #gauche, partis avec Emmanuel Macron l’ont fait car ils ont vu s’effondrer leur mouvement sur lui-même et ont voulu sauver leur peau. Ce n’est pas de courage dont il s’agit mais d’égo. La vie est ainsi faite que vous trouverez toujours des êtres humains complétement différents et c’est heureux. Les différences de chacun doivent devenir les fondations d’une politique nouvelle et fondatrices d’un nouveau mode d’expression démocratique. Tout est à repenser, ensemble. Un millefeuille politique n’est plus supportable, nous nous y perdons tous. Tout est à refaire et la priorité doit permettre une meilleure lisibilité de la politique française et européenne si d’aventure nous devions rester soumis à cette dernière.

Puisque j’ai la parole, souffrez que je la garde encore un instant pour parler local. Je souhaite dire deux choses à propos des élections législatives des #circo5908 et #circo5907.

D’abord, force est de constater qu’ici comme ailleurs c’est l’abstention le premier gagnant du premier tour. Hélas, mille fois hélas. A force dire tout et son contraire, de faire une politique pour une certaine catégorie d’électeurs, de faire de la langue de bois, de rendre tout simplement la politique illisible, incompréhensible, on détourne de plus en plus d’électeurs. Les politiciens ont à prendre leurs responsabilités et s’efforcer à, enfin, être plus clairs et plus simples dans leurs propos. Généralement on écoute une personnalité politique parler et si on se pose la question, quelques minutes après le discours, de « qu’ai-je retenu de cela ? » la réponse sera trop souvent rien ou très peu de choses. Cela doit changer. Les électeurs ont, eux-aussi, une part de responsabilité dans le désordre qui règne car s’ils se donner la peine de penser par eux-mêmes ils voteraient mieux pour défendre leurs opinions profondes. Se dire que « ce n’est pas ma voix qui changera les choses » est une erreur aux fortes conséquences. J’ajoute que l’on a le droit de se plaindre, de râler mais que s’abstenir de voter ne réglera pas les difficultés individuelles et collectives. Voter en conscience est donc une priorité.

Il y a aussi une forme terrible d’antidémocrate de la part des représentants de la république. Comment, en 2017, peut-on encore dire qu’un parti politique n’est pas fréquentable ? Vous me voyez venir, je veux parler du #FrontNational qui se fait rabrouer constamment par les médias et les bien-pensants. Affoler ou mépriser les électeurs du Front National en « jouant » sur des peurs qui n’ont pas ou plus de raisons d’être ne grandira jamais ces pseudos démocrates car, encore une fois, un parti dangereux devrait être dissous et le #FN est là depuis 40 ans. Tous les partis, même les plus petits ont le droit d’être entendus et vus. Nous avons le droit de critiquer mais sachons raison garder et ne pas céder à la facilité en reportant tous les malheurs sur l’un ou l’autres des partis légalement constitués.

J’en viens maintenant aux seconds tours des législatives dans les 7ème et 8ème #circonscriptions du #nord.

Dans la circo5908 madame Osson est arrivée première devant madame Astrid Leplat en jouant l’étiquette LREM alors même dit-elle qu’elle est #PS. Madame à le sens de l’humour là-dessus mais beaucoup moins lorsqu’il s’agit de répondre à une critique gentiment formulée. En effet, la prétendante à l’assemblée nationale use de la censure pour ne pas avoir à répondre à une légitime demande. Pire, elle se trompe volontairement en disant qu’un parti adverse utilise un tract distribué sur le territoire national alors même que celui-ci parlait de #Roubaix et #Wattrelos et donc de la huitième circonscription. Jusqu’à lors la honte n’avait ni nom ni visage. La dame choisie en petit comité comme étant la candidate idéale semble loin de ressembler au député sortant Dominique Baert avec qui je n’ai pas toujours été d’accord mais qui avait un comportement plus intelligent. Je referme ce sujet en invitant les électeurs à la méfiance, voire à la défiance vis-à-vis de la candidate de M. Macron et non du PS. Mehdi Massrour, aurait dû être le candidat PS mais c’était sans compter sur l’aveuglement des électeurs qui n’écoutent que les belles paroles en cachant la vérité sous un tapis de mensonges. Votez donc pour une femme issue de la vraie vie qui ne demande qu’à servir le peuple, madame Leplat.

Dans la 7ème circonscription l’illusion Macron a encore frappé. Quelle stupeur de lire que LREM arrive bien devant le #centriste Francis #Vercamer ! Monsieur Verspieren, candidat #LREM arrive loin devant le très apprécié député sortant et maire de la ville de Hem avec un score de 34,70% contre 25,56% pour le très actif et reconnu Francis Vercamer. Mais que se passe-t-il ? Sans vouloir lui manquer de respect qui se souvient encore de monsieur Verspieren ? Comment un homme apprécié de tous, qui à modifier l’ensemble de sa ville pour la rendre plus agréable, plus sûre, plus culturelle, et qui a toujours pris soin des deniers publics et des concitoyens français dans l’exercice de ses mandats de député peut-il subir une pareille claque ? Allons citoyens ouvrez les yeux ! A l’instar des gens du Front National le Député sortant est resté fidèle à son courant politique et n’a pas retourné sa veste pour faire plaisir à M. Macron. Si avec Francis Vercamer j’ai eu un désaccord fort en 2012 au point, cette année-là, de souhaiter sa défaite et même si dans l’épisode présidentiel je n’ai pas admis son absurde ralliement à M. Fillon je me dois d’être honnête et de reconnaître que l’homme politique est travailleur et efficace en plus d’être courageux. Je ne fais pas dans la brosse à reluire, je m’exprime librement. L’homme Vercamer est quelqu’un de passionnant, posé, toujours en forme et sa bonhommie est légendaire. Le seul défaut que je connaisse à l’homme est de ne pas toujours voir qui lui veut du bien et d’ignorer, comme d’autres, que l’amitié c’est aussi savoir tenir compte de l’avis, même contraire, de celui qui s’exprime. Dans la 7ème circonscription l’erreur serait de faire confiance à LREM en votant contre le député qui n’a pas souhaité rejoindre le « mouvement présidentiel » des aficionados Macronistes. Assumer ses positions et ses valeurs est tout à l’honneur de monsieur Vercamer. Qu’on se le dise. Rejeter le député sortant serait une grave erreur car le candidat UDI a toujours était très actif et en particulier sur les problématiques de l’emploi et du social. Mais peut-être ne voulons-nous pas de quelqu’un qui place l’humain et l’intérêt de chacun avant toute considération purement politico-financière ?

Certains apprécieront mon appel à la résistance et d’autres tenteront de me faire taire. Peu m’importe j’assume mes défauts et ma position d’électron libre et même d’ingérable. A mes détracteurs j’adresse mes remerciements pour avoir eu la patience de me lire. A mes amis j’adresse ma reconnaissance et mon soutien et je ne doute pas de la réciprocité du respect qui nous unis même lors de débats agités.

Jean-François SOYEZ, Wattrelos le 12 juin 2017.

 

Une réflexion sur “Un avis simple sur une politique compliquée et les 7e & 8e circonscriptions du nord. De bas en haut, retournons la puissance politique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s