Osez la différence. Osez vous affirmer!

Cela fait très longtemps maintenant que j’écoute et j’entends des adjoints de Dominique Baert se plaindre de ce dernier. Parmi eux de nombreux coéquipiers de la première heure du règne de Dominique Baert.

Plus les années passent plus l’édile de #Wattrelos met la pression à ses « amis » et se conduit, me dit-on, en maître absolu ou encore en dictateur. Entendez par là que ce que le #Maire veut doit être fait par les équipes sans mots dire et surtout sans s’y opposer. La démocratie à Wattrelos a besoin d’un bon lifting et d’un élu non seulement respectueux de ses adjoints, mais de tout le #conseil #Municipal et de tous ses #concitoyens.
J’ai la conviction que monsieur le maire est allé trop loin, beaucoup trop loin et qu’il l’a enfin compris. La sagesse voudrait qu’aujourd’hui il passe la main tant pour le mandat de #Député que celui de maire. Bien sûr vous me direz que pour la députation c’est fait, et vous aurez raison. C’est fait, mais dans quelles conditions ? De sa loge le maire a décidé d’installer madame Osson en digne successeur de lui-même. Bonjour le renouveau ! De plus, tout a été préparé dans le dos des adjoints wattrelosiens ou plutôt dans le dos de la plupart d’entre eux. Catherine Osson, elle-même, déclare que cela s’est fait en petit groupe. Ce petit groupe a été le témoin du secret de Dominique Baert; à savoir qu’il avait décidé de ne pas repartir pour les législatives. Toujours de la candidate on apprend qu’il (ce petit groupe) aurait réfléchi et qu’elle (Mme Osson) a été considérée comme la candidate idéale. Idéale ? Supposons… Mais alors pourquoi des bisbilles au cœur même de la majorité municipale ? Des problèmes d’égos ? Peut-être un peu mais je pense surtout qu’il s’agit enfin du réveil des soumis du conseil. En son sein le conseil municipal compte bien des élus qui ont les connaissances et la pratique qui leur permettaient de prétendre enfin à prendre la relève du Député sortant. Les tractations entre l’édile et la candidate ont peut-être été faites à l’occasion d’un corps à corps « musclé » et comme ce que femme veut… Bref, les élus cocufiés ont bien eu raison de se révolter, même tardivement et même si on les sent angoissés par leur avenir au sein du conseil municipal de Wattrelos… Bref, pour les législatives il semblerait que les dés soient jetés et que le Député sortant aura toujours son entrée au parlement et continuera sans doute à y travailler en étant la plume, si ce n’est l’attaché parlementaire, de sa chouchoute. Cependant, le second tour des #législatives n’a pas encore eu lieu et je compte sur les Wattrelosiens pour se questionner sur la conduite de la démocratie locale. Les Roubaisiens sont invités à la même réflexion. Et si, pour une fois, l’establishment été bousculé ? J’entends par-là « et si les électeurs manifestaient leur déception, leur dégoût pour cette façon de gouverner » en votant pour l’opposition ? Oui, j’ose le dire, il me semblerait sain et utile de donner la chance à une candidate sérieuse, proche des gens et des problèmes qu’ils rencontrent et qui saura se servir de ce que ses expériences professionnelles et personnelles lui auront appris pour servir à la fois les intérêts de la #nation et ceux de la #circo5908. La candidate Astrid LEPLAT​ n’a pas été, même si le terme n’est pas vraiment approprié, parachutée par le fait d’un ami qui lui voulait du bien. Non, Astrid Leplat est candidate parce qu’elle ne veut pas rester inactive devant une #France qui recule, des #français qui souffrent, du toujours plus d’argent pour les mieux lotis et toujours moins de revenus pour les plus #modestes. Etre attentive aux projets de #lois du #gouvernement Macron, les amender, les voter ou non en tenant compte de l’intérêt pour la France et nos #concitoyens et en particulier ceux qui n’ont plus de voix pour crier à l’injustice et plus la force de croire qu’un vote peu changer les choses… A ces personnes qui ne croient plus en la politique, à celles et ceux qui s’abstiennent, aux gens qui se plaignent sans aller voter, je veux leur dire que je les comprends mais je veux surtout leur dire que s’ils ne votent pas pour Astrid Leplat ils contribueront encore pour longtemps à s’autoflageller et que leurs plaintes seront purement et simplement balayées par la puissance du nouveau chef de l’Etat qui n’a que faire des « petites gens ». Alors, 5 ans encore on entendra les mêmes plaintes, plus puissantes encore que sous l’ère de François Hollande​, on nous n’aura plus que deux grandes classes sociales ; les #riches et les #pauvres… La classe moyenne disparaîtra et à moins d’une véritable révolution, dont je ne crois plus les français capables, il y aura au moins deux industries qui se porteront bien : la fabrication des gels de dilatation et celle des mouchoirs jetables en espérant qu’ils soient encore fabriqués en France.

Le 18 juin ne restez pas chez vous, allez voter. Ne votez pas pour une étiquette politique, votez en conscience en vous posant cette simple question : « Ai-je encore envie de subir davantage, de gagner moins et de souffrir plus ? ». Si vous répondez non à cette question alors vous ferez gagner la seule candidate qui s’inquiète pour vous : Astrid Leplat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s